logo-csmv
logo-ecole

Projet éducatif 2018-2022

Adopté au conseil d'établissement le 2019-06-04
Approuvé par la commission scolaire le 2019-06-13

Introduction

But et définition du projet éducatif

BUT ET DÉFINITION DU PROJET ÉDUCATIF  

 

Le projet éducatif est un outil stratégique permettant de définir et de faire connaître à la communauté éducative d’un établissement d’enseignement les orientations, les priorités d’action et les résultats attendus pour assurer la réussite éducative de tous les élèves, jeunes et adultes. Il est élaboré en réponse aux caractéristiques et aux besoins des élèves qui fréquentent l’établissement d’enseignement ainsi qu’aux attentes formulées par le milieu au regard de l’éducation.

 

Résultant d’un consensus, il est élaboré et mis en œuvre en faisant appel à la collaboration des différents acteurs intéressés par l’établissement : les élèves, les parents, le personnel enseignant, les autres membres du personnel de l’établissement (ex. service de garde, secrétaire, etc.) ainsi que des représentants de la communauté et de la commission scolaire.  

 

Encadrements légaux

 ENCADREMENTS LÉGAUX

 

 

La LIP précise que le projet éducatif d’un établissement d’enseignement doit tenir compte des obligations suivantes :  

Présenter les éléments suivants (LIP, articles 37 et 97.1) :  

La description du contexte dans lequel l’établissement d’enseignement évolue et les principaux enjeux auxquels il est confronté, notamment en matière de réussite scolaire et, dans le cas d’un centre de formation professionnelle, d’adéquation entre la formation et les besoins régionaux ou nationaux de main-d’œuvre;   

Les orientations propres à l’établissement d’enseignement et les objectifs retenus pour améliorer   la réussite des élèves;  

Les cibles au terme de la période couverte par le projet éducatif;  

Les indicateurs utilisés pour mesurer l’atteinte des objectifs et des cibles visées;   

La périodicité de l’évaluation du projet éducatif déterminée en collaboration avec la commission scolaire;  

Respecter la liberté de conscience et de religion des élèves, des parents et des membres du personnel de l’école (LIP, article 37)3 ;  

Harmoniser la période couverte par le projet éducatif avec celles du plan d’engagement vers la réussite de la commission scolaire et du plan stratégique du ministère (LIP, articles 37.1, 97.2 et 209.1) ;  

Respecter, le cas échéant, les modalités établies par le ministre visant la coordination de l’ensemble de la démarche de planification stratégique entre les établissements d’enseignement, la commission scolaire et le Ministère (LIP, article 459.3);  

Assurer la cohérence du projet éducatif avec le plan d’engagement vers la réussite de la commission scolaire (LIP, articles 37 et 97.1).  

Dans l’analyse du contexte, dont notamment les résultats obtenus par l’établissement d’enseignement en regard des orientations et des objectifs du plan d’engagement vers la réussite de la commission scolaire, l’établissement d’enseignement évalue la pertinence d’intégrer les orientations et les objectifs du plan d’engagement vers la réussite dans le projet éducatif. Dans ce cas, il revient à l’établissement d’enseignement de déterminer une cible qui peut alors être différente de celle établie par la commission scolaire. De plus, rien n’empêche un établissement d’enseignement d’inscrire à son projet éducatif d’autres orientations ou objectifs que ceux qui sont inscrits dans le plan d’engagement vers la réussite de la commission scolaire, en fonction de l’analyse de son contexte et de ses priorités, s’il juge pertinent de le faire.   

 

Groupes ayant collaboré à l'élaboration du projet
 

GROUPE AYANT COLLABORÉ À L’ÉLABORATION DU PROJET ÉDUCATIF

Les membres du comité de pilotage ayant contribué à l’élaboration du projet éducatif sont les suivants :

Parents membres du conseil d'établissement et de l’organisme de participation des parents :

Marie-Claude Cyr, présidente du conseil d'établissement

Isabelle Vigneault, vice-présidente et représentante de l'O.P.P.

Sabine Lionnet, représentante de l'O.P.P.

Catherine Vézina, parent au conseil d’établissement

Enseignants  :

Nadia Bertrand, 1 re  année

Geneviève Bucci, 3 e année

Philippe Couture, 5 e année

Luc Letarte, spécialiste en éducation physique et à la santé

Adolfo Zolana, 1 er cycle en classe d'accueil 

Service de garde et des dineurs  :

Sandra Mercier, technicienne

Anick Ostiguy, éducatrice classe principale 

Personnel non enseignants:

Élaine St-Michel, éducatrice spécialisée

Conseillère pédagogique:

Marie-Élaine Mathieu, (jusqu’en janvier 2019)

Équipe de direction :

Lyne Labrecque, directrice

Carole Gagnon, directrice adjointe (depuis janvier 2019)

Élaine Maheu, directrice ajointe (jusqu’en décembre 2018)

 

La gestion collaborative repose sur le travail d’équipe. « Se concerter, c’est mettre en action, de façon concrète, la collaboration .   » Elle vise la recherche de consensus.  

L’analyse des résultats a été réalisé par le comité de pilotage.

 

Le comité s’est réuni aux dates suivantes :

·         26 novembre 2019

·         15 février 2019

·         19 mars (parents seulement)

·         21 mars 2019

·         9 avril 2019

·         17 avril 2019

·         6 mai 2019

·         3 juin 2019

 

 

Consultations menées lors de l'élaboration du projet éducatif

CONSULTATIONS MENÉES LORS DE L’ÉLABORATION DU PROJET ÉDUCATIF  

 

Puisque le projet éducatif émerge du milieu, le conseil d’établissement favorise la participation des élèves, des parents, des enseignants, des autres membres du personnel de l’école et de représentants de la communauté et de la commission scolaire. (LIP, article 7)  

 

Cette année, l’école a effectué l’analyse de la situation de son milieu. Le comité de pilotage a tenu différentes consultations auprès des élèves, du personnel de l’école ainsi que des parents.

 

C’est sous forme de questionnaire que nous avons consulté l’ensemble des membres de la communauté Marie-Victorin. lLa consultatio aux parents s'est tenue entre le 6 et l;e 15 avrtil 2019. Quant à celles aupres des élèves et du peronnel, elles ont eu lieu entre le 11 et le 29 mars 2019. L’analyse des résultats a été réalisé par le comité de pilotage.

 

 

Périodicité
Tel que prévu à Loi sur l’Instruction publique (article 37, alinéa 5), la périodicité de l’évaluation du projet éducatif est déterminée en collaboration avec la commission scolaire. Ce faisant, il a été convenu qu’une première évaluation du projet éducatif sera effectuée au cours de l’automne 2020 et qu’une deuxième évaluation aura lieu au cours de l’automne 2021.

Fondement

Mission

MISSION

La mission des établissements d’enseignement se définit dans la loi sur l’instruction publique (L.I.P., article 36) Ainsi, l'école a pour mission, dans le respect du principe de l'égalité des chances, d'instruire, de socialiser et de qualifier les élèves, tout en les rendant aptes à entreprendre et à réussir un parcours scolaire. Ceci constitue les trois grands axes de la mission de l'école québécoise. Elle réalise cette mission dans le cadre d'un projet éducatif mis en œuvre par un plan de réussite. Plus précisément, c’est offrir, sur tout le territoire québécois, des milieux de vie propices à la réussite éducative et à la pratique régulière d’activités physiques, de sports et de loisirs, des milieux de vie qui sont inclusifs, sains et respectueux des besoins des personnes et de leurs conditions.

 

L’école Marie-Victorin, Brossard réalise cette mission dans le cadre de son projet éducatif. Plus spécifiquement, par des orientations et des actions concertées avec l’ensemble des acteurs du milieu : École - Familles - Communauté. Ainsi, nous pourrons soutenir leur développement cognitif de nos élèves aussi bien que leur maîtrise des savoirs. Ils apprendront à mieux vivre ensemble et se sentiront soutenus dans leur réussite et encouragés à persévérer dans leur cheminement scolaire.

Instruire

Pour soutenir le développement cognitif aussi bien que la maîtrise des savoirs .

Même si l’école ne constitue pas le seul lieu d’apprentissage de l’enfant, elle joue un rôle irremplaçable en ce qui a trait au développement intellectuel, à l’acquisition de connaissances et au développement social.

Tout établissement scolaire a comme première responsabilité, la formation de l’esprit de chaque élève. Afin de la rendre possible, le ministère de l’Éducation définit le programme de formation de l’école québécoise, en tenant en compte de la dimension culturelle . Ce programme est basé sur le développement de compétences par l'élève, celles-ci étant définies comme «  un savoir-agir fondé sur la mobilisation et l'utilisation efficace d'un ensemble de ressources  ».  

L’ensemble des établissements scolaires, dont l’école Marie-Victorin, Brossard, a la responsabilité d’offrir à chaque élève un environnement éducatif adapté à ses intérêts, à ses aptitudes et à ses besoins en différenciant la pédagogie et en offrant une plus grande diversification des parcours scolaires.

Socialiser

Pour apprendre à mieux vivre ensemble

Dans une société pluraliste et multiethnique comme la société québécoise, l’école joue un rôle d’agent de cohésion en contribuant à l’apprentissage du vivre-ensemble et au développement d’un sentiment d’appartenance à la collectivité. Il nous incombe donc de transmettre le patrimoine des savoirs communs, de promouvoir les valeurs à la base de sa démocratie et de préparer nos jeunes à devenir des citoyens responsables.

Elle doit également chercher à prévenir en son sein les risques d’exclusion qui compromettent l’avenir de trop de jeunes.

Qualifier

Pour soutenir la réussite et la persévérance scolaire.

Dans un monde en perpétuelle évolution et de changements technologiques, le volet qualifier reste un grand défi. La persévérance et la réussite scolaires sont au cœur des préoccupations.

S’appuyant sur la conviction fondamentale que tous les élèves sont capables de persévérer et de réussir, l’école a le devoir de rendre possible la réussite scolaire de tous les élèves, peu importe comme celle–ci s’exprime. Ceci en s’appuyant sur l’expertise, la créativité et le dynamisme des acteurs de l’éducation. Le principal défi des commissions scolaires et des écoles est de mettre en œuvre des pratiques reconnues pour leur efficacité. L’accompagnement des élèves et le soutien offert à l’ensemble des enseignantes et enseignants revêtent aussi une importance cruciale.

 

Vision

VISION

La vision du MÉES pour un enseignement répondant aux besoins de la société québécoise réside dans un système éducatif inclusif qui soutient la réussite des personnes tout au long de leur vie, un système fort de l’engagement de ses acteurs et de ses partenaires qui forme des citoyennes et des citoyens responsables, compétents et créatifs, préparés au monde numérique et engagés dans une société où les personnes de tous âges pratiquent régulièrement des activités physiques, des sports et des loisirs de façon sécuritaire.

 

À l’école Marie-Victorin Brossard , la réussite de l’élève s’exprime par le développement de son plein potentiel et du développement de son autonomie dans un environnement bienveillant, respectueux et inclusif.

 

À l’intérieur des valeurs retenues par l’équipe-école, les facteurs de protection qui influenceront positivement le parcours scolaire et qui favoriseront la réussite scolaire des élèves restent présents et déterminants. Les principaux facteurs de protection sont : la motivation et l’engagement, l’estime de soi, le climat scolaire bienveillant, l’encadrement familial et les ressources du milieu.

 

Valeurs

VALEURS

 

Pour l’école Marie-Victorin, Brossard , voici les valeurs qui seront mises de l’avant par notre projet éducatif. Elles s’exprimeront par des orientations, des objectifs spécifiques et des actions concrètes.

Autonomie

C’est la capacité de faire des choix, à exprimer ses gouts et ses préférences, à prendre des décisions et les assumer. C’est accomplir les activités de la vie courante et éducative, en prenant les moyens enseignés et mis à sa disposition pour réussir et exercer un jugement critique.

 

Bienveillance

C’est apprendre à Vivre Ensemble et à adopter des comportements responsables et sécuritaires empreints de civisme. C’est développer un savoir-être qui va au-delà du respect et de la tolérance et qui se traduit par des gestes et des attitudes empathiques qui témoignent d’une considération pour l’autre et d’une ouverture à son égard.

 

Persévérance

C’est mettre en œuvre toutes ses ressources, sa volonté et user de patience afin de poursuivre et développer ses compétences, malgré les embuches et les défis. Être capable de réussir son parcours scolaire, adapté à ses capacités et ses aspirations.

 

Respect

C’est la considération envers l’autre, et qui porte à le traiter avec des égards particuliers. C’est Vivre ensemble avec nos différences.

 

Contexte, analyse de la situation et enjeux

Contexte

CONTEXTE DANS LEQUEL ÉVOLUE L’ÉTABLISSEMENT

 

Voici un portrait de la situation actuelle des élèves fréquentant de l’école Marie-Victorin.

Les statistiques présentés sont regroupés en deux grandes catégories appelées environnement interne et environnement externe.

L'environnement interne et l’environnement externe à l’établissement scolaire influencent grandement la réussite des élèves. Certains éléments deviennent pour les élèves des facteurs de protection favorisant leur réussite.

 

Environnement interne

L'environnement interne, regroupe les facteurs qui peuvent influencer les apprentissages des élèves. Ce sont les facteurs sur lesquels, l’équipe-école peut avoir du contrôle et de l’influence.

A. Portrait statistique des effectifs scolaires

L’évolution de la clientèle

Le nombre d’élèves par niveau et par secteur

Le nombre d’élèves fréquentant le SDG

Évolution de l'effectif de l'école

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

Nombre d’élèves

444

440

448

449

486

485

485

 

Nombres d'élèves par cycle (Incluant les élèves fréquentant les classes d’accueil)

 

Préscolaire

1 er cycle

2 e cycle

3 e cycle

Total

2018-2019

38

159

157

131

485

Nombres de groupes par secteur

 

Préscolaire

1er cycle

2e cycle

3e cycle

Accueil

Total

2018-2019

2

7

6

5

3

23 groupes

 

Service de garde et des dineurs

2018-2019

Type de fréquentation

Nombre d’élèves

%

Élèves réguliers

242

49,9 %

Dineurs

219

45,2 %

Élèves sporadiques

1

0,2 %

Aucune fréquentation

23

4,7 %

 

B. CARACTÉRISTIQUES DES ÉLÈVES

Nationalité

Langue maternelle

Profil sociolinguistique des élèves

Lieux de naissance

Nombre d’élèves

%

Nés au Québec (toutes générations confondues)

319

65,8 %

Nés à l’étranger – 1 re génération

162

33,4 %

Élèves nés au Canada - 2 e génération

224

46,2 %

Élèves nés au Canada - 3 e génération et plus

99

20,4 %

Langue maternelle

 

Français

165

34 %

Autre que le français – 32 langues

(Arabe, Espagnol, Chinois, Anglais etc.)

320

66 %

Langue parlée à la maison

 

Français

189

39 %

Autre que le français – 27 langues

(Anglais, Arabe, Espagnol, Chinois, etc.)

296

61 %

 

C. CARACTÉRISTIQUES LIÉES À LA RÉUSSITE 2018-2019

Le % d’élèves reconnus par un code de difficulté

Le % d’élèves EHDAA

Le % d’élèves ayant un plan d’intervention

Le % d’élèves qui bénéficient du soutien à l’apprentissage du français

Caractéristique de nos élèves HDAA (485 élèves)

Nombre d’élèves

%

Élèves intégrés, ayant un code de difficulté MÉES

12

2,5 %

Élèves ayant un plan d’intervention

84

17,3 %

Élèves avec mesure de francisation et d’accueil (485 élèves)

Nombre d’élèves

%

Aucun service en soutien et francisation

204

42,1 %

Soutien d’appoint en français

76

15,7 %

SAF - Classe d’accueil

51

10,5 %

D. LES ÉLÈVES ET LEUR RÉUSSITE

Taux de réussite aux épreuves obligatoires (MÉES et CSMV 4e année)

Taux de réussite aux épreuves obligatoires (MÉES et CSMV 6e année)

Taux de réussite au bilan en français langue d’enseignement (juin 2017-2018)

Taux de réussite au bilan en mathématique (juin 2017-2018)

E. Nos ressources humaines - personnel

Il est important de noter que la stabilité du personnel est un facteur de protection qui contribue à la réussite des élèves. En effet, sur l’ensemble des 68 membres du personnel, 42 membres du personnel (62 %) y travaillent depuis plus de 6 ans, dont 17 membres y sont depuis plus de 11 ans.

L’équipe-école est composée de :

Personnel enseignant

Vingt-trois titulaires

Deux enseignantes qui accomplissent les tâches de temps partagé

Deux orthopédagogues

Deux enseignantes au soutien linguistique

Deux spécialistes en anglais

Trois spécialistes en éducation physique et à la santé

Une enseignante en musique

Une enseignante en arts plastiques

Personnel de soutien

Trois techniciennes en éducation spécialisée travaillant à temps plein, pour le soutien à l’intégration et en soutien aux élèves ayant des défis particuliers

Une technicienne en éducation spécialisée en soutien à un élève présentant de grandes difficultés s’adaptation (depuis janvier 2019)

Une secrétaire plein temps

Deux concierges, un de jour et un de soir

Professionnelles

Une psychologue à 20 %

Une psychoéducatrice à 30 %

Une orthophoniste à 20 %.

Personnel du service de garde

Une technicienne responsable en service de garde

Une éducatrice classe principale

Douze éducatrices

Sept surveillants d’élèves

Personnel de gestion

Une direction temps plein

Une direction adjointe temps plein depuis janvier 2019.

 

Environnement externe

L'environnement externe regroupe les facteurs qui viennent influencer la situation à l'école, mais de façon extrinsèque. Ce sont des facteurs sur lesquels ni l'école, ni l'enseignant n’ont d’influence ou manipuler, mais dont nous devons tenir compte dans nos pratiques.

L’environnement externe est constitué de :

Le contexte socio-économique - IMSE et SFR

Le statut familial des élèves

Les services offerts par les organismes et la communauté

 

 

A. Contexte socio-économique

Année scolaire

Indice du seuil de faible revenu

Rang décile (SFR)

Indice de milieu socio-économique

Rang décile (IMSE)

2015-2016

30,50

9

10,37

5

2016-2017

30,12

9

10,12

5

2017-2018

21,61

9

12,75

8

Indices de défavorisation

Le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MÉES) calcule annuellement deux indices de défavorisation. Pour les années scolaires 2003-2004 à 2007-2008, les données sur la situation des familles québécoises ayant des enfants âgés de 0 à 18 ans provenaient du Recensement du Canada de 2001; Depuis 2008-2009, ces données sur les familles québécoises avec enfants proviennent du Recensement du Canada de 2006.

En plus de disposer de données actualisées sur les familles, le MÉES possède une carte des unités de peuplement. Cette carte correspond au découpage géographique utilisé par le MÉES pour décrire les milieux socio-économiques d'où proviennent les élèves. Afin de disposer d'unités plus homogènes et plus représentatives du milieu socio-économique des élèves, cette carte a été raffinée en 2008 et, désormais, le MÉES s'appuie sur les données de 3 568 unités géographiques.

Méthodologie

Les données relatives à la défavorisation en milieu scolaire sont calculées à l'aide de deux variables : l'indice du seuil de faible revenu (SFR) et l'indice de milieu socio-économique (IMSE).

Indice de milieu socio-économique (IMSE)

L'IMSE est constitué de la proportion des familles avec enfants dont la mère n'a pas de diplôme, certificat ou grade (ce qui représente les deux tiers du poids de l'indice) et la proportion de ménages dont les parents n'étaient pas à l'emploi durant la semaine de référence du recensement canadien (ce qui représente le tiers du poids de l'indice).

Indice du seuil de faible revenu (SFR)

Le SFR correspond à la proportion des familles avec enfants dont le revenu est situé près ou sous le seuil de faible revenu.

Le seuil de faible revenu se définit comme le niveau de revenu selon lequel on estime que les familles consacrent 20 % de plus que la moyenne générale à la nourriture, au logement et à l'habillement. Il fournit une information qui sert à estimer la proportion des familles dont les revenus peuvent être considérés comme faible, en tenant compte de la taille de la famille et du milieu de résidence (région rurale, petite région urbaine, grande agglomération, etc.).

Diffusion des indices de défavorisation

Les indices annuels pour les écoles primaires (sans le préscolaire) et ceux pour les écoles secondaires font l'objet de deux traitements distincts. Les indices annuels des écoles sont regroupés en rangs déciles afin de situer la place relative de l'école dans l'ensemble des écoles publiques, et ce, tant pour l'enseignement primaire que pour l'enseignement secondaire.

Le SFR nous rend compte de l’état de désavantage économique dans le milieu alors que L’IMSE rend davantage compte du désavantage social .

Le faible degré de scolarité de la mère qui est mesurée par le pourcentage de familles dont la mère n’a aucun diplôme du secondaire ou l’équivalent parmi les enfants de moins de 18 ans ; cette variable compte aussi pour 66,6 %

 

L’activité économique des parents qui correspond au pourcentage de familles dont aucun des parents ne travaille à temps plein parmi les familles avec enfants de moins de 18 ans ; cette variable compte pour 33,3 %.

En quoi ces désavantages influencent-ils les besoins d’apprentissage de nos élèves? Les familles, dont les parents ont une faible compétence dans la langue d’enseignement, ayant un fable niveau de scolarité ou un faible niveau socio-économique, ont souvent des besoins directement liés à la survie de la famille. C’est ce que nous appelons des facteurs de vulnérabilité reliés à l’environnement ou à l’enfant.

 

B. Statut familial

Statut familial

Nombre d’élèves

2012-2013 2018-2019

%

2018-2019

Élève habitant avec père et mère

381

437

90 %

Élève habitant avec père ou mère

55

44

9%

Élèves vivants avec parents du même sexe

n/a

3

0,9 %

Autres

4

1

0,01 %

 

C. Services communautaires offerts aux familles et à l’école

L’école Marie-Victorin reçoit du soutien et des services de nombreux organismes et partenaires.

Maison internationale de la Rive-Sud (service d’interprète et soutien aux nouveaux arrivants);

Maison de la famille de Brossard (soutien et formations auprès des familles);

La Mosaïque (soutien financier aux familles dans le besoin);

Fondation Alphonse-Lepage (soutien aux écoles pour des besoins pédagogiques);

L’entraide de Brossard ( soutien financier aux familles dans le besoin);

École primaire Préville (site d’hébergement en cas d’évacuation);

SPAL - Policière communautaire;

CSSS - Infirmière, travailleuse sociale, hygiéniste dentaire ;

Ville de Brossard : bibliothèque, service publique;

Nouveau cette année !

Loisirs et sports Montérégie, pour notre plan de développement actif et pour notre projet d’embellissement de la cour d’école.

École de la vue – Université de Montréal (examen de dépistage pour les élèves du préscolaire)

 

ANALYSE DE SITUATION

L’analyse des résultats et des consultations, réalisée par le comité de pilotage, démontre que l’école Marie-Victorin a de grandes forces qui sont dues à plusieurs facteurs, dont la stabilité du personnel, la mise en place de projets pédagogiques et l’organisation des services afin de soutenir les élèves dans leurs défis et les encourager dans leur succès.

Le pourcentage de réponses des parents est considéré comme satisfaisant. Sur l’ensemble des 349 familles fréquentant l’école Marie-Victorin, 24 % ont répondu à la consultation. Considérant les éléments définis au volet environnement externe, le comité de pilotage a trouvé que le nombre de répondants était valide.

Concernant la consultation auprès des élèves. Le comité de pilotage avait élaboré un questionnaire « Forms ». Pour plusieurs enseignants, compte tenu de la complexité d’utilisation de l’outil informatique avec leurs élèves, ils ont réalisé la consultation sous forme de jeu de questions et réponses. Pour les autres élèves, la consultation en ligne a été utilisée. Ainsi, 73 % des élèves ont participé à la consultation. En ce qui concerne le personnel de l’école, toutes catégories confondues, 79 % ont réalisé la consultation.

Seulement 3 % des sondages a été invalidé, pour diverses raisons, complété en double, groupe d’élèves ayant de la difficulté à répondre compte tenu de la barrière linguistique et d’autres ou le contenu de réponses était inapproprié.

 

RÉSULTAT DES CONSULTATION :

THÈMES

DÉFIS DU MILIEU

FORCES DU MILIEU

Thème 1

L’environnement scolaire pédagogique

Temps pour rencontres de développement pédagogique

 

Approches pédagogiques basées sur les données de recherches probantes

 

Échange d’informations sur les élèves (Aspect éthique)

Mesures de soutien.

 

Coopération et échange de pratiques et partage de matériel.

 

Soutien de la direction et gestion participative.

 

Écoute de l’enseignant(e) (Envers les autres)

 

Échange d’informations sur les élèves entre les membres du personnel + service de garde.

Thème 2

L’environnement scolaire social

Application des règles de conduite : Gestes de violence.

 

Surveillance dans la cour afin d’augmenter le sentiment de sécurité.

 

Aide de l’adulte (conflit), disponibilité.

 

Sentiment d’appartenance à l’école.

Relations respectueuses et attentionnées. Respect à l’école et relation de civilité.

 

Sentiment d’appartenance à une équipe sportive.

 

Valorisation de l’effort et de la réussite.

 

Le élèves se sentent en sécurité à l’école et dans la cour de récréation.

Thème 3

L’environnement scolaire et physique

Beauté de l’école.

 

Aire de repas – service des dineurs (1 seul diner) Élément anxiogène pour les élèves.

 

Ordre et propreté : bibliothèque et cuisine

Plan des mesures d’urgence.

 

Équipements d’activités physiques en grand nombre.

 

Trousse de premiers soins dans les classes.

Thème 4

L’école et les familles des élèves

Mobiliser les parents dans le processus d’apprentissage.

 

Activités motivantes, variées et adaptées au service de garde : Grands jeux et activités dirigées.

Propos positifs par rapport à l’école.

 

Efficacité et fréquence des communications entres les parties.

 

Les informations sont transmises rapidement et la collaboration est bonne.

Thème 5

La communauté

Poursuite de la sollicitation avec la communauté.

 

Manque d’activité en engagement communautaire

Soutien annuel de certains organismes et de certaines fondations

Thème 7

Les conditions favorables à la santé

Augmenter les capsules santé, d’hygiène.

 

Favoriser une approche par la sensibilisation.

Activités sportives et parascolaires.

 

Récréations animées.

 

Collation santé au service de garde.

 

Soutien du CLSC : Infirmière, hygiéniste dentaire et travail social.

Thème 8

Les caractéristiques des élèves et leur état de santé

Gestion du stress et des émotions (élèves).

 

Estime de soi et sentiment d’efficacité personnelle diminués.

 

Résolution de problèmes, de conflits, et prises de décisions.

 

Relation avec les pairs difficiles.

 

Hygiène de vie (sommeil, temps d’écran, alimentation, etc.)

Intérêt pour l’école.

 

Nouveau programme d’activités au service de garde.

 

Thème 9

La réussite des élèves

Avoir des activités plus stimulantes en classe dans certaines matières : ECR, U.S.- science -musique et anglais)

 

Ouverture aux nouvelles idées dans certaines matières (Art dramatique, lecture, musique et anglais)

 

Approche pédagogique différenciée répondant aux besoins de l’élève.

 

Récupération - formule à revoir.

 

Manque de soutien des parents par manque de temps – par manque de connaissances ou de la langue.

 

Élèves dont la langue parlée à la maison est autres que le français.

 

Résultats académiques pour les élèves ayant des défis particuliers.

Intérêt pour les sorties scolaires et activités éducatives.

 

Activités motivantes en classe (Éducation physique, mathématique, français et art plastique).

 

Résultats académiques dans la moyenne CSMV

 

Nouveau programme d’activités au service de garde.

 

 

 

 

1
Enjeux

Enjeux

 

Un enjeu découle du contexte dans lequel évolue les élèves de l’école Marie-Victorin. Il représente ce qu’on peut perdre ou gagner selon les stratégies mises en place. Il sert à élaborer nos orientations.

Relativement avec la vision et les valeurs définies par l’équipe-école, les enjeux retenus pour l’école Marie-Victorin sont les suivants :

 

Enjeu # 1 : La réussite des élèves en lecture parce que les élèves évoluent dans un environnement multilingue et multiculturel.

 

Enjeu # 2 : L'estime de soi des élèves parce qu'ils croient peu en leurs capacités personnelles d'apprenant, qu'ils n'ont pas confiance en leur réussite et qu'ils se sous-estiment.

 

 

Enjeu # 3 : Le développement d'un sentiment d'appartenance fort pour faire de l’école un réel milieu de vie pour les élèves.

Cohérence avec le PEVR
 

LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES AU REGARD DU PLAN D’ENGAGEMENT VERS LA RÉUSSITE – ÉTAT DE LA SITUATION

 

OBJECTIFS DU PLAN D’ENGAGEMENT VERS LA RÉUSSITE

DÉFIS DU MILIEU

FORCES DU MILIEU

ORIENTATION 1 : Intervenir sans tarder

O1.1

Porter le taux de réussite à la compétence à lire en français langue d'enseignement à 100 % en 2 e année et à 96 % en 6 e année du primaire pour tous les élèves des classes ordinaires (Objectif CSMV)

Poursuivre la croissance amorcée

 

Favoriser des approches pédagogiques basées sur les données de recherche probantes.

Équipe stable dans ces deux niveaux.

 

CAP Intervenir Tôt

 

O1.2

Diminuer l’écart de réussite entre les garçons et les filles à 8 % (PNRE)

Diminuer l’écart entre les garçons et les filles en français.

L’écart de réussite entre les garçons et les filles est inférieur à 2.5 % pour toutes matières confondues.

O1.4

Diminuer l'écart de réussite entre les élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage ayant un plan d’intervention et les autres élèves à 30 % (PNRE)

Gestion du stress et des émotions.

 

Résolution de problèmes, de conflits, et prise de décisions.

 

Relation avec les pairs difficiles.

 

Hygiène de vie (sommeil, temps d’écran, alimentation, etc.)

Intérêt pour l’école.

 

Équipe TES présente sur le terrain et bien formée pour soutenir les élèves HDAA.

 

Équipe-école à l’affut des situations.

 

École sans devoirs dans la plupart des niveaux.

O1.5

Porter le taux de réussite à l'épreuve d'écriture de 4 e année du primaire à 85 % (PNRE)

Favoriser des approches pédagogiques basées sur les données de recherche probantes.

Équipe stable

ORIENTATION 2 : Accompagner l’élève vers la réussite tout au long de son parcours scolaire

O2.1

Porter la proportion des élèves de moins de 20 ans qui obtiennent un premier diplôme ou une première qualification à 75 % (PNRE)

Estime de soi et sentiment d’efficacité personnelle diminuée.

 

Revoir la formule de récupération.

 

Ouverture aux nouvelles idées de projets stimulants ou des activités plus stimulantes en classe et au service de garde.

 

Ajouter des périodes pour faire de l’art dramatique et de la lecture.

 

Approches pédagogiques différenciées répondant aux besoins de l’élève.

 

Manque de soutien des parents par manque de temps.

 

Manque de soutien des parents par manque de connaissances ou de la langue.

Intérêt pour les sorties scolaires et activités éducatives.

 

Activités motivantes en classe dans les matières suivantes : éducation physique, français, mathématique et arts plastiques.

 

Résultats académiques dans la moyenne nationale

 

O2.2

Maintenir les taux de diplomation et de qualification des élèves issus de l’immigration minimalement égaux aux taux de la CSMV (PNRE)

Manque de soutien des parents par manque de connaissances ou de la langue.

 

Langue parlée à la maison autres que le français

N/A

O2.3

Porter le taux de réussite à la compétence à lire en français à 81,5 % en 2 e année et à 84,5 % en 5 e année au secondaire pour tous les élèves des classes ordinaires (Objectif CSMV)

N/A

N/A

O2.5

Maintenir tout au plus à 11 % la proportion des élèves entrant à 13 ans ou plus au secondaire (PNRE)

Avoir des activités plus stimulantes en classe dans certaines matières 

(Éthiques et cultures religieuses - univers social - science - musique et anglais)

 

Ouverture aux nouvelles idées dans certaines matières (Art dramatique, lecture, musique et anglais)

 

Approche pédagogique différenciée répondant aux besoins de l’élève.

 

Revoir la formule de la récupération.

Intérêt pour les sorties scolaires et les activités éducatives.

 

Activités motivantes en classe (Éducation physique, mathématique, français et art plastique).

 

Résultats académiques dans la moyenne nationale.

 

ORIENTATION 3 : Offrir un environnement scolaire sain, sécuritaire et ouvert sur la communauté

O3.1

Renforcer la structure d’accueil et d’intégration de l’élève immigrant et de sa famille en concertation avec les établissements scolaires et les partenaires du milieu concernés par cette clientèle. (Objectif CSMV)

Manque d’activités d’engagement communautaire et d’accueil des nouvelles familles.

 

La barrière linguistique est présente

Soutien annuel de certains organismes et de certaines fondations.

 

Équipe-école parlant plusieurs langues favorisant les contacts avec les nouveaux arrivants.

O3.2

Porter à 100 % la proportion des écoles primaires qui offrent aux élèves la possibilité de bouger 60 minutes par jour grâce à la pratique d’activités physiques variées (PNRE)

Arrimage culturel en lien avec les saines habitudes de vie.

 

Augmenter les capsules en matière de santé, d’hygiène corporelle et de vie.

 

Favoriser une approche par la sensibilisation.

Activités sportives et parascolaires.

 

Récréations animées à l’automne et au printemps.

Collation santé au service de garde d’octobre à juin.

 

Soutien du CLSC : Infirmière, hygiéniste dentaire.

O3.3

3.3 Accroître l’adoption de valeurs et d’attitudes citoyennes chez l’élève lui permettant de jouer un rôle actif et responsable dans son milieu scolaire et sa communauté (Objectif CSMV)

Application uniforme des nouvelles règles de conduite, en ce qui a trait aux gestes de violence.

 

Plan de surveillance dans la cour afin d’augmenter le sentiment de sécurité.

 

Aide de l’adulte (conflit) plus difficile par manque de disponibilité.

 

Sentiment d’appartenance à l’école.

Activités d’enseignement des nouvelles règles de conduites.

 

Conseil des élèves.

 

Relations respectueuses et attentionnées et relation de civilité.

 

Sentiment d’appartenance aux équipes sportives.

 

Valorisation de l’effort et de la réussite.

 

Sentiment de sécurité à l’école et dans la cour de récréation.

 

 

Orientations, objectifs, indicateurs et cibles

Projet éducatif École Marie-Victorin (Brossard)
Orientations Objectifs Indicateurs Lien PEVR Cible Sit. de départ Valeur ciblée
Favoriser le développement des compétences en littératie 1.1 Augmenter le taux de réussite pour la compétence lire, en français langue d’enseignement à 100 % en 2e année du primaire d'ici juin 2022 Taux de réussite à l’épreuve de lecture de la CSMV de la 2e année du primaire 1.1 Augmentation du taux de réussite de 9.9 % d'ici 2022 90,1 100
1.2 Augmenter le taux de réussite pour la compétence écrire, en français langue d’enseignement, de 4e année du primaire de 3 % d'ici juin 2022 Taux de réussite à la compétence écrire de la 4e année du primaire. 1.5 Augmentation de 3% d'ici juin 2022 83,6 86,1
1.3 Réduire l’écart de réussite entre les garçons et les filles, en français langue d’enseignement à 8 % en 6e année du primaire d'ici juin 2022 Taux de réussite comparés entre les garçons et les filles de 6e année en français, à chacune des étapes. 1.2 Diminution de l'écart de réussite entre les garçons et les filles de 2% d"ici 2022 10 8
Développer le sentiment d’efficacité personnelle chez les élèves Porter à 9 le nombre d'activités et de projets favorisant l’autorégulation des émotions chez les élèves, au service de garde comme à l'école, d'ici juin 2022 Nombres d’activités et de projets annuels favorisant l’autorégulation des émotions chez les élèves, organisés par le service de garde et l'école 3 Augmenter de 4 activités et projets annuels d’autorégulation des émotions d'ici juin 2022 5 9
Assurer aux élèves un milieu de vie sain et sécuritaire ouvert sur la communauté Diminuer de 30 %, les comportements proscrits aux règles de conduite de l’école Marie-Victorin, d'ici juin 2022 Nombre de retenues réflexives annuelles en lien avec les comportements proscrits 3.3 Diminution de 30 % des comportements proscrits, d'ici 2022 265 193